Le CERCOP

Présentation du CERCOP ♦

 

Créé en 1988 pour travailler sur la justice constitutionnelle, le Centre d’Etudes et de Recherches Comparatives Constitutionnelles et Politiques (CERCOP), sans abandonner cet objet mais au contraire en s’appuyant sur les résultats de ses recherches, a élargi, à partir de 1992, le champ de ses investigations. Inscrivant sa réflexion dans la logique ouverte par la pensée herméneutique, il s’est donné pour projet de comprendre les transformations des paradigmes classiques du droit et de la démocratie en France et à l’étranger.

Reconnu par le ministère comme « jeune équipe » dès 1990, le Cercop a aujourd’hui le statut « équipe d’accueil » (EA-2037) auquel est rattaché le Master 2 «  Droit constitutionnel », le Master 2 « Droit des collectivités Territoriales », le Master 2 « Droit de la sanction pénale et de l’exécution des peines » et le Diplôme d’Etablissement de « Philosophie du droit ». En organisant régulièrement des séminaires, des journées d’études et des colloques auxquels participent de nombreux universitaires français et étrangers, il offre un lieu de réflexion, de débat et de travail sur la jurisprudence constitutionnelle française et étrangère, sur les droits fondamentaux, sur les systèmes constitutionnels étrangers et sur la philosophie et la théorie du droit.

Accéder aux formations

Thèmes de recherche

Pour « cultiver » ce projet, le CERCOP travaille à partir de l’objet-problème justice constitutionnelle : ses modes d’organisation, ses jurisprudences, ses méthodes de raisonnement, ses relations avec les autres « acteurs » constitutionnels, sa contribution à la normativité des énoncés constitutionnels, la part relative de liberté et de contrainte dans la production des principes constitutionnels, les discours doctrinaux de rationalisation et de légitimation de son rôle, sa participation à une représentation renouvelée de l’exigence démocratique, son inscription dans la logique des courants jus positivistes et jus naturalistes et sa compréhension dans les logiques analytiques, … Ce travail de recherche se réalise en privilégiant l’échange avec les autres disciplines – la philosophie, la sociologie, la criminologie, l’histoire, la linguistique… – le comparatisme – sans en faire un nouveau normativisme – et s’inscrit dans la problématique générale des théories de l’interprétation.

 

Visualiser les dynamiques de recherche

Objectifs

Alors que la Vème République est née sans considération ni respect particuliers pour le droit constitutionnel, cette discipline s’est, sous son règne, développée, transformée et démultipliée comme jamais auparavant. Partout il n’est question que de Constitution ; même l’Union européenne semble ne plus devoir parler le vocabulaire « internationaliste » ou « communautariste » mais le langage « constitutionnel ».
Texte condamné, à la fin des années 1950, à accompagner la Raison dans les oubliettes de l’histoire – selon la formule de G. Burdeau – texte presque abandonné à la même époque par ceux qui étaient chargés de l’enseigner, il paraît, aujourd’hui, informer l’ensemble de la société et retrouve non seulement universitaires et chercheurs juristes mais aussi philosophes, politistes, sociologues, historiens, mais aussi juges, hommes politiques et même, ce n’est pas la moindre des choses, ses « auteurs-destinataires », les citoyens.
Le projet du Cercop est de comprendre cette transformation : quels sont les facteurs qui l’ont rendu possible ? Comment se manifeste-t-elle ? Quelle réorganisation des savoirs entraîne-t-elle ? De quelle légitimité peut-elle se prévaloir ? Quels effets sur la figure classique de la démocratie représentative ? Quelles correspondances avec les transformations constitutionnelles à l’étranger?

 

 

Activités

 

Le Cercop c’est d’abord l’organisation de nombreuses manifestations scientifiques sous forme de congrès, de colloques ou de séminaires.
Le Cercop c’est aussi un ensemble de formations,
un Master 2 « Droit Constitutionnel»
un Master 2 « Droit des collectivités territoriales »
un Master 2 « Droit de la sanction pénale et de l’exécution des peines »
un D.E. « Philosophie du Droit »
Le Cercop c’est encore une bibliothèque, un centre de documentation et une salle de lecture où les étudiants peuvent s’informer et travailler.
Le Cercop c’est enfin – et évidemment – une équipe qui « produit » des ouvrages, des articles et qui participe à de nombreuses manifestations en France et à l’étranger.

 

Découvrez l’équipe

Découvrez les publications

 

 

Renseignements pratiques

UFR DROIT – CERCOP
Directeur :
Professeur Alexandre VIALA

Assistante de Direction :
Madame Habiba ABBASSI
39, rue de l’Université
34060 MONTPELLIER Cedex 2

tél : 00.33.(0)4.34.43.28.64

 

Réseaux Sociaux

Actualités

Dernières Manifestations :

  • Table Ronde CERCOP-IDEDH, Etat d’urgence et protection des droits fondamentaux : quel bilan ?
  • Colloque du 4 novembre 2016, Le numérique au service du renouvellement de la vie politique ? 

Derniers Prix : Prix de thèse de la fondation Varenne 2016 : Coralie RICHAUD, Cathie-Sophie PINAT. 

Voir tous les prix et distinctions

En Vedette :

  • Alexandre VIALA, L’essentiel de la philosophie du droit,Les Carrés, Gualino, 1ère éd., 2017  
  • « L’essentiel de la Philosophie du droit (1re éd. 2017) est une synthèse rigoureuse, pratique et à jour de l’ensemble des connaissances que le lecteur doit avoir sur cette matière ».
Accéder à toutes les publications